Loïc Cuvelier
Président fondateur, COMPARER MES ASSURANCES
"Une équipe disponible et compétente pour vous accompagner en toute sécurité."

Rechercher

Perte d’autonomie : le rôle de la prévoyance



Accident, vieillesse, maladie : plusieurs facteurs peuvent entraver votre niveau d’autonomie. Pour faciliter votre vie et celle de vos proches si cela devait vous arriver, il est important d’anticiper et de prévoir grâce à une assurance prévoyance adaptée.


DES PRESTATIONS EN FONCTION DU NIVEAU DE DÉPENDANCE


Pour que votre assurance dépendance et perte d’autonomie entre en jeu, votre niveau de perte d’autonomie sera évalué grâce aux grilles AVQ (Activités de la vie quotidienne) et AGGIR (Autonomie gérontologie et groupe iso-ressources). La première référence 6 actes de la vie quotidienne : alimentation (se nourrir seul) ; continence (pouvoir évacuer ses selles et urines) ; déplacement (dans son propre logement) ; habillage ; toilette ; transferts (pouvoir passer d’une position assise, debout ou couchée à une autre). La seconde grille classe la perte d’autonomie en 4 niveaux : incapacité de réaliser deux AVQ, trois, quatre, ou cinq ou six. Le montant du capital ou de la rente que vous percevrez ainsi que les prestations dépendront de ce niveau.


COMMENT CHOISIR VOTRE COUVERTURE DÉPENDANCE ?


Il existe différents niveaux de couverture dans un contrat d’assurance dépendance et perte d’autonomie. Par exemple, certains n’entreront en jeu que si la dépendance est totale, alors que d’autres tiendront compte d’une dépendance partielle. De plus, certains prévoient uniquement une somme à vous verser en cas de perte d’autonomie, alors que d’autres incluent des prestations d’accompagnement, par exemple une aide au déménagement si votre logement n’est plus adapté à votre situation. Enfin, certains ne tiennent pas compte des dépendances temporaires, alors que d’autres oui. Pour obtenir une couverture adaptée à vos besoins, lisez attentivement les contrats ou posez directement la question à votre conseiller dédié Comparer Mes Assurances.


ET LES AIDANTS ?


Si vous subissez une perte d’autonomie, vous ne serez pas le seul affecté. Vos proches, en particulier votre famille, seront, eux aussi, touchés par la situation. 8 aidants sur 10 avouent avoir des difficultés à concilier leur travail avec ce rôle. C’est pourquoi il existe des dispositifs comme le droit au répit, pour les proches aidants des bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). Mais une assurance spécifique peut vous permettre de mieux protéger vos proches en proposant un service d’assistance à domicile pour les tâches du quotidien, une aide administrative, ou encore des services d’assistance par téléphone pour les conseiller.

13 vues0 commentaire