Loïc Cuvelier
Président fondateur, COMPARER MES ASSURANCES
"Une équipe disponible et compétente pour vous accompagner en toute sécurité."

Rechercher

Comment utiliser l’assurance-vie pour garantir un emprunt ?



C’est un emploi peu connu de l’assurance-vie, pourtant il peut se révéler utile : vous pouvez l’utiliser pour garantir un emprunt. Il existe pour cela trois techniques différentes.


DÉSIGNER LA BANQUE COMME BÉNÉFICIAIRE


Pour utiliser votre assurance-vie pour garantir un crédit, vous pouvez désigner la banque comme bénéficiaire de l’assurance-vie. Ce que cela signifie : en cas de décès avant le remboursement total de l’emprunt, l’assurance-vie servira à terminer de le payer. Si le montant de l’assurance-vie dépasse les sommes à rembourser, la différence reviendra aux autres bénéficiaires que vous aurez désignés. Cette solution est celle à préférer si vous rencontrez des difficultés pour obtenir une assurance-décès, par exemple à cause de votre état de santé. L’inconvénient en revanche, c’est que vous ne pourrez plus effectuer d’opérations sur votre assurance-vie, comme un rachat ou la demande d’une avance, sans l’accord de votre banque.


OPTER POUR LE NANTISSEMENT


Lorsque vous faites une demande pour décrocher un crédit immobilier et que vous souhaitez utiliser votre assurance-vie pour le garantir, l’une des possibilités est le nantissement. Il s’agit d’un contrat entre vous et votre banque. Pour résumer, vous restez bel et bien propriétaire de votre assurance-vie, et ce tant que vous êtes capable de payer les mensualités du prêt par vous-même. En revanche, en cas d’impayé, la banque saisit l’assurance-vie, ce qui lui sert à se rembourser. A noter qu’il est préférable de proposer le nantissement de l’assurance-vie à votre banque avant que les bénéficiaires n’aient accepté d’être désignés comme tels.


METTRE EN PLACE UNE DÉLÉGATION DE CRÉANCE


La délégation de créance concerne à la fois vous et la banque, mais aussi votre assureur. Si vous choisissez cette option pour garantir votre prêt grâce à votre assurance-vie, vous aurez donc besoin de l’accord de votre assureur. Sachez que la banque vous demandera de signer une clause d’exigibilité dans le cas où le contrat d’assurance-vie prendrait fin avant le prêt : vous aurez besoin de son accord si vous souhaitez dépenser les sommes ainsi récupérées. Si vous veniez à décéder avant le remboursement total du prêt, vos héritiers devront s’en charger, et s’ils refusent, alors la banque sera désignée comme le bénéficiaire de votre assurance-vie.

2 vues0 commentaire